MIM2M3M4M5
         MIM2M3M4M5     

 

                                                                                                               

                                                                           

                                                                       FAQ

 

                                         TABAC. ADDICT.FREE 

               TRAITEMENT DES COMPORTEMENTS A RISQUES POUR LA SANTE

 

 

Vous trouverez ici les réponses aux questions que se posent la plus part des fumeurs. Ce questionnement est identique quelque soit le pays, le sexe ou l’age du fumeur.

Nous avons extrait ces 10 FAQ des différents forums consacrés aux fumeurs sur le Web et le plus souvent posées. Si vous avez des questions concernant votre tabagisme ou ses effets secondaires  n’hésitez pas à les poser directement à votre médecin ou à nous contacter.

 

 

 

1. Qu'es ce qui rend le tabac si mauvais pour la santé ?

Le tabagisme est aujourd’hui  la première cause de maladies évitables et de décès.dans le monde.La fumée du tabac contient de nombreuses substances irritantes, inflammatoires, toxiques dont plus de 50 sont connues pour causer le cancer. La fumée contient du CO à l’origine des maladies cardiovasculaires et respiratoires (BPCO, HTA, AVC).et on estime en moyenne qu’un fumeur sur deux meure prématurément du tabagisme avec une réduction de durée de vie de plus de 20 ans.

Mais le tabac à beaucoup d’autres conséquences comme de réduire ou de modifier l’efficacité des médicaments ; ainsi par exemple les femmes qui fument en prenant la pilule contraceptive ont un risque de crise cardiaque dix fois plus élevés que celles qui ne fument pas,  dans d’autres domaines la cigarette est à l’origine de nombreux accidents du travail, de transport, d’incendies

 

2. La fumée de cigarette est elle nuisible pour d’autres personne que le fumeur ? OUI

La fumée dite ‘’secondaire ‘’ émise par une cigarette qui se consume spontanément est toxique pour le fumeur et son ’entourage immédiat (enfants, adultes, animaux domestiques.) Ce tabagisme ‘’dit passif ‘’ mais dangereux pour le non fumeur est à l’origine des lois d’interdiction de fumer dans les lieux publics ou sur les lieux de travail en vigueur dans la plus part des pays.

 

3. Le tabagisme de la femme enceinte ou qui veut être enceinte affecte il la conception, la gestation, la santé de son enfant? OUI

Les risques du tabagisme chez la femme sont multiples et durables :

-Avant la naissance, ils interviennent sur la fertilité du couple. La migration de l’ovule à l’intérieure de la trompe vers l’utérus, comme la mobilité du spermatozoïde vers l’ovule est fortement diminué du fait d’un ralentissement du mouvement ciliaire (toutes les structures ciliaires de l’organisme du fumeur  sont touchées par la fumée de tabac les bronches comme les trompes ou la queue du spermatozoïde)

-Au moment de la naissance ces risques concernent la mère et l’enfant notamment par l’avortement spontané (au double du taux des non-fumeurs ou l’accouchement prématuré avec un faible poids de naissance. du nouveau né et une moindre résistance aux infections 

-Après la naissance, ils concernent des déficits d’attention de l’enfant ou des enfants hyperactifs

une fréquence et une sensibilité plus grande aux infections de la petite enfance, à l’asthme, aux bronchites spastiques , aux infections ORL (otites)..

 

4. Y a t il un risque à fumer quelques cigarettes / jour ? OUI

Chaque cigarette, chaque bouffée inhalée touche tous les organes vitaux du fumeur  (Cerveau, Cœur Poumon, Rein, Foie) ; les sous-produits de la fumée de tabac concernent également tous les organes émonctoires du fumeur (rein, vessie, poumon.) ou tous les organes des sens : yeux, nez, oreille, peau

Chaque cigarette induit chez le fumeur, cigarette après cigarette, un comportement qui sera difficile à perdre car ce conditionnement s’accompagne d’une dépendance pharmacologique

La Nicotine est une substance psychoactive des plus addictives (supérieure à celles de drogues dites dures) dotée de propriétés physiologiques multiples anxiolytique, ou plus simplement modificatrice du comportement (facilité l’expression verbale des sentiments, de l’attention, de la vigilance) Rapidement conscient de ces’’ avantages’’ le jeune fumeur augmente progressivement sa consommation jusqu'à devenir plus ou moins dépendant, malheureusement Il ne ressent pas l’installation insidieuse des effets néfastes du tabac

 

5. Est-il préférable de fumer des cigarettes dites légères ou avec filtre NON

Le risque lié à la production de CO lors de la combustion du tabac n’est pas modifié par le produit consommé (il est identique pour les fumeurs de cannabis ou d’herbes ) Ni par le mode de fabrication de la cigarette car lorsque le fumeur passe aux cigarettes légères il modifie inconsciemment et immédiatement sa façon de fumer  (en inhalant plus profondément la fumée, en conservant un temps d’apnée plus long ou en augmentant ‘’légèrement’’ le nombre de cigarettes fumées/ J ou encore en bloquant les trous d'air minuscules placées autour du filtre de cigarette avec ses doigts et ses lèvres. .Il en est de même pour le Narguilé qui produit des quantités importantes de CO au fumeur et a l’entourage (café,)

 

6. Est il préférable de fumer des cigarettes douces, roulées à la main, des cigares ou la pipe ?. NON

Les cigarettes fabriquées à partir d’herbes, de plantes ou de végétaux libèrent en moyenne trois fois plus de goudron, par ailleurs  le tabac des cigarettes roulées,  mais également des cigares ou de la pipe est moins’’ tassé’, de fait sa combustion est plus basse (350 °) que dans les cigarettes industrielles (> 800 °). Ceci à comme conséquence que la fumée de ces formes de tabagisme contient plus de produits incomplètement brûlés notamment cancérigènes pour le fumeur et son entourage.

 

7. Les risque de santé liés au tabagisme chronique sont ils réversibles ? OUI mais

L arrêt du tabagisme s’accompagne d’une réduction de moitié des risques cardio vasculaires à un an de sevrage. Il en est de même pour de nombreux organes,  seul le poumon reste sensible à  la  possible survenue de BPCO ou de cancers pulmonaires plusieurs années après le sevrage  (10 à 15 ans Il y a donc toujours un bénéfice pour le fumeur à arrêter de fumer, mais ce bénéfice est différent selon le fumeur (risques génétiques) sa (ses) profession(s) exercée(s) (risques professionnels) la durée du tabagisme .Ce dernier facteur est essentiel (plus que la quantité de tabac fumée) avec l’age de début du tabagisme car les bénéfices seront d’autant plus important que l’arrêt aura été précoce dans ‘l’histoire du fumeur

 

8. Pourquoi est-il si difficile d’arrêter de fumer ?

Le tabagisme  régulier est une maladie chronique liée  à un comportement à risque acquis cigarette après cigarette ; ce conditionnement  du fumeur nécessite  pour disparaitre durablement un déconditionnement  d'autant que s'installe progréssivement  une double dépendance:

 

1. Une dépendance pharmacologique,

La nicotine est l'une des drogues les plus addictives connue à ce jour dans le monde, elle peut être à ce titre considérée comme une drogue dure (héroïne cocaïne) et  entraîne rapidement une dépendance pharmacologique des fumeurs réguliers Cette dépendance rend les  tentatives de sevrage difficiles ( 2 % seul) ,  (10 % à 15 % avec une prise en charge )

 

2) Une dépendance psychologique.et comportementale

-Le tabagisme chronique permet au fumeur de réduire ses émotions et de contrôler les stress de sa  vie quotidienne familiale et professionnelle. La cigarette du fumeur dépendant fait rapidement partie de son mode de vie et de sa  façon de vivre, notamment pour gérer ses situations à risques ou ses pensées négatives automatiques-

Le tabagisme devient ainsi pour le fumeur une habitude pratiquée plusieurs fois par jour qui induit d’autres comportement et associations spécifiques : -tabac alcool, tabac café, tabac situations sociales aliénant ainsi progressivement et plus sûrement le fumeur à son addiction. 

 

 9. Le sevrage du tabac s’accompagne t il habituellement d’une prise de poids OUI mais 

La prise de poids est fréquente au cours du sevrage du tabac  (1 kg 500 chez l’homme et jusqu'à 4 Kg chez la femme) en réalité elle correspond souvent à un retour au poids normal du fumeur. Cependant si la dépendance comportementale du fumeur n’a pas été prise en charge au cours du sevrage (sevrage de la nicotine seule) il est fréquent que l’addiction au tabac se transforme inconsciemment en addiction alimentaire (grignotage, sucrerie) avec une prise de poids en conséquence et très rapidement une rechute du fumeur. Il faut donc informer le fumeur des risques de rechutes et des situations à risques, comment les gérer ou les prévenir (leurres, substituts d’action rapide)

 

10. Quelle est la meilleur méthode pour réussir l’arrêt du tabac

On parle de sevrage si l’arrêt du tabac se prolonge depuis 1 an minimum, en de ça tous les traitements dits efficaces sont en réalité voisin du placebo (Homéopathie, Acupuncture, Laser, Hypnose, ) En pratique Il n’existe pas de techniques miracles et en dehors du simple conseil du médecin  trois traitements seulement sont validés à ce jour par la science médicale comme étant efficace :Les substituts de la nicotine, les thérapies comportementales (TCC) et deux médicaments.Le plus souvent le sevrage sera obtenu au bout de 4 à 5 tentatives ou essais, une bonne motivation et la prise en charge de la double dépendance permet progréssivement de changer de comportement  pour devenir  non fumeur  ou mieux pour pouvoir répondre '' non je ne fume pas '' a une offre.

C’est sur  ce ''reconditionnement en non fumeur'' que repose le programme ADDICT .FREE